Précautions concernant les UVB et les oiseaux

Précautions à propos des UVB et des oiseaux

jen ces dernières années, les vétérinaires aviaires et les experts aviaires ont commencé à remarquer une tendance chez les perroquets à longue durée de vie. Ils ont remarqué une augmentation des cataractes et de la cécité, puis ont attribué leur origine à l'utilisation abusive des soi-disant « ampoules solaires naturelles pour les oiseaux ».

Il s'avère que les UVB affectent considérablement les yeux des oiseaux et de nombreux propriétaires de perroquets bien intentionnés ont par inadvertance causé la cataracte ou la cécité de leur animal en utilisant mal les lampes UVB.

Dans une étude publiée par la Royal Society of Biological Sciences, une équipe de scientifiques a étudié un certain nombre d'espèces de perroquets qui sont communément gardées comme animaux de compagnie et a découvert qu'elles possèdent des pigments visuels sensibles aux UV (UVS). Par conséquent, leurs yeux sont très sensibles aux UVB et une surexposition peut provoquer des cataractes, une dégénérescence maculaire et la cécité.

Bien qu'il s'agisse d'un sujet peu étudié et qu'au moment de la rédaction de cet article, toutes les espèces de perroquets n'aient pas été étudiées, vous pouvez lire l'étude complète ici.Lire la suite

Dans la nature, un oiseau n'est exposé au rayonnement UV que de zéro à six heures par jour. Sa longueur d'onde varie et son intensité va de zéro au maximum en fonction de nombreux facteurs tels que l'emplacement géographique, la météo, l'heure de la journée et l'ombre. Les lampes artificielles émettent des UV à la même intensité tout le temps.

Il s'agit d'un article rafraîchissant et précis de "The Association of Avian Veterinarians" sur l'exposition des oiseaux de compagnie aux UVB artificiels. Il explique très bien les différentes intensités et durées d'exposition pour différentes espèces.Lire la suite